A l’ombre du temps

Au loin l’azur et ses sirènes

De tout temps illuminent l’iris

Des bords du soleil des plaines

Ne plus les entendre serait un supplice

Au tendre la lueur de l’écume

Des milliers de fils descendent du ciel

S’éloigne de mon cœur l’épaisse brume

Reste le scintillement du bonheur immortel

Douceur et chaleur étreignent mon corps

Pour une danse des vies à l’infini

Funambule des rives le vent lie mon sort

Harnaché face au destin plus un cri

Les branches de l’arbre restent immobiles

Au travers de leur majestueuse beauté

Je crois apercevoir un transport pour les îles

Et de ce rivage, je ferais mon éternité.

MioModus.

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour A l’ombre du temps

  1. christina dit :

    Ravie que l’épaisse brume s’éloigne de ton coeur…
    Bonne fin de semaine,bises.

  2. blj73 dit :

    une fois de plus, je me laisse transporter par votre poème…merci…

  3. Annick dit :

    et je me laisse emporter vers cette rive de rêve, en paradis tellement, son oasis, un souffle, des tendresses infinies…

  4. jobougon dit :

    Troublant, on s’imagine quelque chose de flottant sans réussir à déterminer ce dont il s’agit… Celui-ci me laisse un parfum de brume indéfini. Belle prose délicate et aérienne.

  5. Gérard dit :

    à l’ombre mais avec beaucoup de « chaleur »

  6. lautreje dit :

    le scintillement du bonheur immortel s’est posé un instant ici !

  7. Bonjour Mio ,
    Une écharpe aux couleurs fabuleuses
    s’est accrochées dans les branches
    de l’arbre pour rechauffer ses bras
    échevelés ,Isis dans un grand élan
    les a embrassé , transporté bien au-delà .
    Bien à toi .

  8. Sedna dit :

    Il me semble reconnaître l’endroit où a été prise la photo !! Sur le dernier feuillage qu’emportera l’hiver, un refuge pour vos mots, toujours si doux à notre lecture.

  9. rivagedemot dit :

    voyage de l’ame..
    sur des vagues frémissantes..
    murmures d’espoir…..
    vers l’infini..

    je découvre avec ravissement une si belle poésie..
    merci..
    amitiées.

  10. Fleur dit :

    Toujours cette élégance envoûtante… Merci!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s