Marcher sur le côté sauvage

Sur le fil d’une rimewalk_on_the_wilde side
Libre à fendre l’âme
Cent mille tourments me déciment
Des cendres sur décembre

Mon corps à la force
Des feuilles d’automne
Gardant le cap
Au vent d’antan

Une île au Nord
Une autre au Sud
Un pied à la vie
Un autre à la mort

Le souffle du temps
Résiste aux plus forts
Tel un vieux remord
Parti panser la chair de ses blessures.

MioModus.

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Marcher sur le côté sauvage

  1. Sedna dit :

    Rien ne décime votre belle plume.. Je suis toujours heureuse de vous lire. Merci de votre passage sur mon grimoire.

  2. Gérard Méry dit :

    Au fil des voyages ton inspiration n’a pas pris une ride, content de te retrouver.MM.

  3. Annick dit :

    belle année, miomodus…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s