L’estuaire de l’éternité

Cheminer ou voguer à fleur d’être
Sur ce boutre déglingué
Ou sur cette poutre fatiguée
Mer contre terre aride

Des paysages figés en pensées
Les regards de ces passants hagards
Leurs fenêtres pour seul transport
Tentant de fuir ces flux intrusifs

Coups de haches dans nos parquets
Rien ne jaillit de ses sols éprouvés
Dans nos veines du sang convoité
Pour construire l’estuaire de l’éternité

Des digues à ériger contre nos haines
Un paravent de bonheur parabolique
Une soif de multitude sans symbolique
Le vent des vies nous fera de nouveau aimer

MioModus.

A propos MioModus

Je m’exprime par une écriture épurée avec des mots qui frappent au cœur du temps, au cœur de tout. Je vis à Paris dans un quartier familial et j’ai la chance de pouvoir m’éloigner de la capitale de temps en temps pour me ressourcer en Picardie qui est devenue une terre d’accueil. Mes mots peuvent ainsi sortir des lignes du temps et me sont soufflés par les arbres et par la beauté de la nature. La poésie me rapproche de l’essentiel : les rives de l’âme !
Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’estuaire de l’éternité

  1. bonsoir / poésie lucide,réaliste,dure et laissant malgré tout la rêverie s’envoler et espérer des jours meilleurs.C’est ainsi que je le ressens.merci.

Répondre à Le Jardin Secrêt De Marguerite Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s